PORTRAIT

LA PASSION DE LA CHASSE

Jean Jacques ROYER est un chasseur comme on en compte peu. Tout son temps libre tourne autour de ce loisir découvert très Jeune. Dans les pas de son grand frère, il participe dès l'âge de 6 ans à ses premières sorties dans les côtes de Sebeuge sur la commune d'Andelat. A 18 ans, avec l'autorisation de ses parents, il passe son permis. Le virus ne l'a pas quitté aujourd'hui encore, au point d'occuper une partie de ses week-ends tout au long de l'année.

Ce qu'il affectionne, c'est l' univers de la chasse dans son ensemble, le plaisir de tirer n'est vraiment qu'accessoire. Organisateur hors pair, il préfère accompagner un ami dans une partie de chasse à l'approche au grand gibier,préparer les festivités et ce qui fait que la journée sera un moment de fête et de convivialité.

UN CHASSEUR ENGAGE

A ce titre, sonneur de trompe, il a crée il y'a quelques années l'association des Sonneurs du Haut Cantal, d'abord installée à Albepierre, et basée maintenant à St Flour. "J'aime le respect des traditions, qui font que la chasse n'est pas seulement réduite au tir. J'aime entendre les honneurs à l'animal et au chasseur en sonnant la fanfare", explique Jean Jacques ROYER dans le magasin "à la Saint Hubert" tenu par son épouse à St Flour.

Cet état d'esprit l'a conduit également à s'occuper de la recherche des animaux blessés, " par horreur de les voir dans de longues souffrances."

Président de la société de chasse de Laveissière, Jean Jacques ROYER a organisé durant les deux rudes hivers de 2005 et 2006 les distributions de foin aux cervidés et de grains pour les sangliers. Il s'occupe aussi du piégeage des nuisibles. A la chasse, tout est bon et tout l'intéresse.

Sa meute d'une dizaine de chiens se met au travail, et c'est pour lui un pur bonheur et une grande fierté.

Collectionneur dans l'âme, dans les années 70, Jean Jacques ROYER restaurait les armes anciennes. Actuellement, il possède une très belle collection de trophées et d'animaux naturalisés, cerfs, chamois, mouflons, sangliers, bécasses, un oiseau dont il fut un grand amateur durant des années? "Je ne trouve jamais le temps de répondre aux invitations à des parties de chasse dans d'autres régions, révèle Jean Jacques ROYER. Mais il y a tellement à faire dans le Cantal.....

 

 

Article paru dans le journal L' UNION DU CANTAL du 18 juillet 2007, dans le dossier festivités consacré à la grande fête chasse et nature 2007;

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

1. caro 22/02/2008

je connais bien cet homme, et le portrait est bien réèl...si tous les chasseurs étaient comme lui...le monde n'aurait qu'une
très image de la Chasse.

2. Le Webmaster 08/01/2008

Un petit conseil, si vous passez par St Flour, rendez une petite visite à l'ami Jean Jacques, dans son magasin, A la St Hubert, 1 place mets 15100 ST FLOUR

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.